Fresque en papiers grisés : deuxième jour

Fresque en collage de papiers grisés réalisée avec des enfants de Moyenne Section à l’école maternelle de Sathonay-Village – Décembre 2019

Pour cette deuxième séance de travail, les enfants fabriquent une nouvelle série de papiers grisés dans des tonalités plus sombres. Pour cela, ils utilisent des mines plus grasses et appuient avec plus ou moins de force sur la mine.

Papier gris foncé L'enfant frotte sa feuille avec du papier buvard Les traits de crayon se mèlent avec les empreintes Enfant de Moyenne section qui travaille  Les feuilles gris foncé deviennent brillantes Un enfant frotte de la mine de crayon à papier sur une feuille Atelier artistique à l'école maternelle Empreintes de papier peint Les enfants réalisent un travail collectif

Les formats A4 sont de nouveau déchirés en bandes qui seront triées.
Les enfants les collent  pour représenter maintenant les montagnes à l’horizon. Des nuages blancs sont ajoutés dans le ciel.
Le Mont Fuji est coiffé de ses neiges éternelles …

Montagne en papier Montagne en bandelettes collées Collage à la colle à tapisser Collage représentant le mont Fuji Les neiges éternelles du mont Fuji

Voici le résultat après deux matinées de travail :

Les montagnes sur le ciel nuageux
Deuxième étape : Créer les montagnes

Grand collage inspiré des estampes japonaises

Création d’un grand collage représentant un paysage inspiré des estampes japonaises, avec les enfants d’une classe de Moyenne Section à l’école maternelle de Sathonay-Village – Décembre 2019

Le projet s’est déroulé sur 5 séances dont voici la première :
les enfants fabriquent leur papier gris en frottant des mines graphites au dos de feuilles de papier A4 déjà utilisées. En plaçant derrière la feuille des plaques avec du relief ou du papier peint texturé, on peut relever des empreintes et selon la mine utilisée, obtenir des gris de différentes valeurs.

Emprentes façon serpent Relevé d'empreintes à l'école maternelle Les enfants frottent une mine graphite sur du papier machine Les enfants frottent pour fabriquer différents gris Classe de moyenne section Empreinte de plaque texturée

Après la récréation, le papier est déchiré en bandes puis trié par niveaux de gris dans différentes barquettes.

La fillette déchire les feuilles de papier Les enfants trient par niveaux de gris Les bandes sont triées par valeur de gris Travail collectif 

Les premières bandes sont collées avec de la colle à tapisser sur la partie haute de 7 panneaux sur lesquels une feuille de papier Canson blanc a été tendue. Chaque panneau mesure 1m50 x 50 cm.
Ces premières bandes sont collées horizontalement, en essayant de créer un dégradé du plus foncé en haut vers le plus clair au fur et à mesure qu’on descend sur le tableau :

Les jeunes enfants utilisent de la colle à tapisser Il faut choisir les bandelettes en fonction du gris souhaité Les bandes se chevauchent mais ne se recouvent pas  Il faut éviter de laisser le blanc de la feuille Canson visible Les enfants créent le ciel en collant horizontalement les bandes Méthode du Decopatch avec de la colle à tapisser Le ciel en niveaus de gris

Voici le résultat après une matinée de travail. L’ordre des panneaux n’est pas encore défini mais on voit déjà se dessiner une possible ligne d’horizon :

Le ciel
Première étape : Créer le ciel

Portraits géants et méchants au centre social de Mably

Centre social de MablyMédiathèque de Roanne – La boite à mots 2020 sur le thèmes des « Méchants! » – Février 2020

Deux centres sociaux ont participé au projet « Portraits méchants » organisé par la Médiathèque de Roanne : celui de la Livatte et celui de Mably dont voici quelques photos :

Au cours d’un premier aprés-midi de travail, les enfants ont appris à dessiner leur autoportrait en noir et blanc.
Le lendemain, ils ont dessiné leur portrait en noir et blanc en se donnant un air méchant ! Et le troisième jour, j’ai ajouté une nouvelle composante : la couleur. Les enfants ont alors dessiné leur autoportrait « méchant » avec des pastels secs.

Le dernier après-midi de travail a été consacré à la réalisation de grandes peinture collectives … représentant bien-sur des portaits « Méchants ». Les enfants, agés entre 6 et 8 ans, ont formé des groupes de trois pour peindre 4 grands tableaux de 80 cm de large par 1m20 de haut.

Ils ont d’abord peint le fond, puis ont dessiné et rempli la forme des cheveux, la mâchoire et le menton,  le cou et les épaules. Seulement après, ils ont pu peindre le visage, en plaçant d’abord les yeux au milieu de la tête, puis le nez et la bouche.
Dernière étape : ajouter des masses colorées claires sur les reliefs (frond, nez, joues, dessus des lèvres et menton) et des masses sombres de chaque côté du nez, sous le nez, sous la bouche et dans le cou.

Premier portrait :
Peindre d'abors le fond Oeuvre collective Puis peindre les cheveux Peindre le visage Atelier peinture avec les enfants Ajouter le cou et les épaules Reste à peindre le visage Portrait méchant peint par des enfants

Deuxième portrait :
Peindre d'abord le centre Peindre un fond coloré Contrast couleurs chaudes/couleurs froides Peindre ensuite le visage Le visage va maintenant pouvoir être peint Le deuxième portrait de Mably

Troisième portrait :
Commencer par peindre le fond coloré Puis peindre le volume des cheveux Ensuite peindre le cou et les épaules Portrait bleu sur fond rouge

Quatrième portrait :
Les enfants peignent le fond coloré Puis ils dessinent les cheveux rouges Intervention auprès des enfants du centre social de Mably Dessiner le contour du visage Puis peindre le cou et les épaules Quatrième portrait méchant peint par les enfants

Les enfants posent devant leurs peinturesLes 4 portraits géants du centre de loisir de Mably Peindre sur de grand formats avec les enfants

Portraits « Méchants » au centre social la Livatte – Roanne

Portraits géants au centre social la LivatteMédiathèque de Roanne – La boite à mots 2020 sur le thèmes des « Méchants! » – Février 2020

Au cours d’une première matinée de travail, les enfants du centre de loisir de la Livatte ont appris à dessiner leur autoportrait en noir et blanc.

Puis le lendemain, ils ont dessiné leur portrait en noir et blanc en se donnant un air méchant !

Au cours d’une troisième matinée d’intervention, j’ai ajouté une composante : la couleur.
Les enfants ont alors dessiné leur autoportrait « méchant » avec des pastels secs.

La dernière matinée de travail est arrivée : après leur entrainement sur des petits formats, les enfants, agès de 7 ans, vont maintenant réaliser de grandes peinture collectives … représentant bien-sur des portaits « Méchants ». Ils ont formé des groupes de trois pour réaliser 4 grandes peintures de 80 cm de large par 1m20 de haut.

Les enfants choisissent une gamme de couleur (froide ou chaude) et peignent le fond. Puis ils dessinent et remplissent la forme des cheveux, puis la mâchoire et le menton, ensuite le cou et les épaules. Seulement maintenant ils peuvent peindre le visage, en plaçant d’abord les yeux au centre de la tête, puis le nez et la bouche.
Dernière étape : ajouter des masses colorées claires sur les reliefs (frond, nez, joues, dessus des lèvres et menton) et des masses sombres de chaque côté du nez, sous le nez, sous la bouche et dans le cou.

Premier portrait :
Peindre avec les enfants La boite à mots - Roanne Peinture collective Fond coloré Peindre d'abord les cheveux Peinture collective avec les enfants Premier portrait peint par les enfants Portrait géant peint par les enfants

Deuxième portrait :
Peindre un fond coloréLes enfants dessinent les cheveux en vertPortrait "méchant" aux cheveux verts Deuxième portrait géant

Troisième portrait :
Les enfants collaborent pour peindre Oeuvres collectives au centre social de la Livatte Les enfants mélangent les couleurs chaudes Gamme de couleurs chaudesCheveux verts sur couleurs chaudes Les enfants s'entraident Troisième portrait méchant Oeuvres collectives pour la Boite à mots

Quatrième portrait :
Trois enfants réalisent une oeuvre commune Tableau de grand format Fond coloré pour un portrait Les enfants peignent les cheveux en vert tendreLes enfants peignent directement au sol Quatrième portrait méchant Peinture collective réalisée par des enfants de 7 ans

Portraits géants au centre social la Livatte à Roanne

Sylvie Sédillot, plasticienne Lyon

css.php