Archives du mot-clé dessin noir et blanc

Réunir les portraits et traduire les sentiments par du graphisme

Parcours artistiques de la ville de Rillieux-la-Pape avec deux classes de CE1 à l’école élémentaire du Mont-Blanc – Janvier/février 2020

Lors de la séance précédente, les enfants ont réalisé un dessin où ils se représentent, éprouvant le sentiment ressenti par un personnage du conte musical Pierre et le loup, à un instant précis de l’histoire.

L’histoire est découpée en 12 tableaux dans lesquels interagissent plusieurs personnages. Les portraits sont maintenant réunis par deux ou trois sur un même tableau. les dessins sont collés puis finalisés car une seule séance n’avait pas suffit pour étudier chaque sentiment identifié dans le conte.

Les enfants ont réalisé un fond à la mine graphite sur tout le format puis ils ont travaillé avec une gestuelle et du graphisme qui évoquent les sentiments entre les personnages présents sur le tableau.

Tableau 1 :
Un beau matin Pierre ouvrit la porte du jardin et s’en alla dans les prés verts. Sur la plus haute branche d’un grand arbre, était perché un petit oiseau, ami de Pierre. « Tout est calme ici. » gazouillait-il gaiement. Un canard arriva bientôt en se dandinant, tout heureux que Pierre n’ait pas fermé la porte du jardin. Il en profita pour aller faire un plongeon dans la mare, au milieu du pré.
Apercevant le canard, le petit oiseau vint se poser sur l’herbe tout près de lui. « Mais quel genre d’oiseau es-tu donc, qui ne sait voler ? » dit-il en haussant les épaules. À quoi le canard répondit : « Quel genre d’oiseau es-tu qui ne sait pas nager ? » Et il plongea dans la mare. Ils discutèrent longtemps, le canard nageant dans la mare, le petit oiseau voltigeant au bord.

     Stessy : Pierre – la joie                               Islem : l’oiseau – la joie                            Ilian : le canard – la joie
Stessy-Pierre-JoieIslem-Oiseau-Joie Ilian-Canard-Joie

Illuster Pierre et le loup Grands dessins réalisés par les enfants Créer sur le thème du portraitProjet dessiné à l'école

Tableau 2 :
Soudain quelque chose dans l’herbe attira l’attention de Pierre, c’était le chat qui approchait en rampant. Le chat se disait : « L’oiseau est occupé à discuter. Je vais en faire mon déjeuner. » Et comme un voleur, il avançait sur ses pattes de velours. « Attention », cria Pierre ...

     Naïla : le chat – la malice                        Léon : Pierre – la méfiance               
     Naïla : le chat - la maliceLéon : Pierre - la méfiance

Collage en noir et blanc Classe de CE1

Tableau 3 :
... et l’oiseau aussitôt s’envola sur l’arbre. Tandis que du milieu de la mare le canard lançait au chat des " coin-coin " indignés. Le chat rôdait autour de l’arbre en se disant : « Est-ce la peine de grimper si haut ? Quand j’arriverai, l’oiseau se sera envolé. »

    Ramzi : l’oiseau – la méfiance               Zakariyya : le canard – la peur
Ramzi : l'oiseau - la méfiance Zakariyya : le canard - la peur
Collage sur le portrait Travail collectif sur le portrait

Tableau 4 :
Tout à coup Grand-père apparut. Il était mécontent de voir que Pierre était allé dans le pré. « L’endroit est dangereux. Si un loup sortait de la forêt, que ferais-tu ? » Pierre ne fit aucun cas des paroles de son grand-père et déclara que les grands garçons n’avaient pas peur des loups. Mais Grand-père prit Pierre par la main, l’emmena à la maison et ferma à clé la porte du jardin.

     Mohamed : Grand-père – la colère             Tatiana : Pierre – la bouderie
Mohamed : Grand-père - la colèreTatiana : Pierre - la bouderie

Collage réunissant deux portraits Les enfants dessinent en classe Fillette qui dessine son autoportrait à l'école Dessin et collage sur le portrait

Tableau 5 : 
Il était temps. À peine Pierre était-il parti, qu’un gros loup gris sortit de la forêt. En un éclair, le chat grimpa dans l’arbre. Le canard se précipita hors de la mare en caquetant. Mais malgré tout ses efforts, le loup courait plus vite. Le voilà qui approcha de plus en plus près, plus près, il le rattrapa, s’en saisit et l’avala d’un seul coup.

Mohamed : le loup – la méchanceté      Amanda : le canard – la terreur
Mohamed : le loup - la méchanceté Amanda : le canard - la terreur 

Composition en noir et blanc Les enfants réalisent un grand dessin collectif Filette qui dessine à la mine graphite

Tableau 6 : 
Et maintenant voici où en était les choses : le chat était assis sur une branche, l’oiseau sur une autre, à bonne distance du chat, bien sûr, tandis que le loup faisait le tour de l’arbre et les regardait tous deux avec des yeux gourmands.

     Adrien : le loup – la sérénité            Ritej : le chat – la malice           Chaïma : l’oiseau – la peur
iAdrien : le loup - la sérénité Ritej : le chat - la maliceChaïma : l'oiseau - la peurPortraits exprimant des sentiments Oeuvre collective sur le thème des sentiments Jeune garçon qui dessine un autoportrait

Tableau 7 : 
Pendant ce temps, derrière la porte du jardin, Pierre observait ce qui se passait, sans la moindre frayeur. Une des branches de l’arbre, autour duquel tournait le loup, s’étendait jusqu’au mur. Pierre s’empara de la branche, puis monta dans l’arbre. Alors Pierre dit à l’oiseau : « Va voltiger autour de la gueule du loup mais prends garde qu’il ne t’attrape. » De ses ailes, l’oiseau touchait presque la tête du loup qui sautait furieusement après lui pour l’attraper. Oh que l’oiseau agaçait le loup ! Et que le loup avait envie de l’attraper ! Mais que l’oiseau était bien trop adroit et le loup en fut pour ses frais. 

      Rick : Pierre – le courage                   Dania : l’oiseau – la malice                Yanis : le loup - la haine
Rick : Pierre - le courage Dania : l'oiseau - la malice Yanis : le loup - la haine 

 Travail collectif en noir et blanc Deux portraits réunis Dessin collectif

Tableau 8 : 
Pendant ce temps, Pierre fit à la corde un nœud coulant, et les descendit tout doucement. Il attrapa le loup par la queue et tira de toutes ses forces. Le loup, se sentant pris, se mit à faire des bonds sauvages pour essayer de se libérer. Mais Pierre attacha l’autre bout de la corde à l’arbre, et les bonds que faisaient le loup ne firent que resserrer le nœud coulant.

     Sara : Pierre – la malice          Joan : le loup – la terreur
Sara : Pierre - la malice Joan : le loup - la terreur

Rendu en noir et blanc Etaler le crayon avec la main Grands dessins à la mine de plomb

Tableau 9 : 
C’est alors que les chasseurs sortirent de la forêt. Ils suivaient les traces du loup et tiraient des coups de fusil. Pierre leur cria du haut de l’arbre : « Ne tirez pas. Petit oiseau et moi, nous avons déjà attrapé le loup. Aidez-nous à l’emmener au jardin zoologique. »

      Béatrice : les chasseurs – la surprise        Elmira : Pierre – la joie
Béatrice : les chasseurs - la surpriseElmira : Pierre - la joie

La surprise et la joie IMG_6599Couvrir la feuille de mine graphite Les expressions du visage

Tableau 10 et tableau 11 : 
Et maintenant, imaginez la marche la marche triomphale : Pierre est en tête ; derrière lui, les chasseurs traînaient le loup, et, fermant la marche le Grand-père et le chat. 

     Tableau 10 :
      Ema : Pierre – la fierté                             Maïssa : les chasseurs – la fierté

Ema : Pierre - la fierté Maïssa : les chasseurs - la fierté

Portraits de fillettes en classe de CE1 IMG_6632 Finir de dessiner son portrait

     Tableau 11 :
      Lina : les chasseurs – la fierté                    Abrar : les chasseurs – la joie              Rayan : le loup – la détresse
Lina : les chasseurs - la fierté  Abrar : les chasseurs - la joieRayan : le loup - la détresse

Autoportraits et graphisme Travail collectif autour du portrait 

Tableau 12 : 
Le grand-père, mécontent, hochait la tête en disant :  « Ouais ! Et si Pierre n’avait pas attrapé le loup, que serait-il arrivé ? » Au-dessus d’eux, l’oiseau voltigeait en gazouillant : « Comme nous sommes braves, Pierre et moi. Regardez ce que nous avons attrapé. »

      Célia : le grand-père – la bienveillance             Kacim : le chat – la joie            Elène : l’oiseau – la fierté
 Célia : le grand-père - la bienveillance Kacim : le chat - la joieElène : l'oiseau - la fiertéTravail collectif en séance d'arts plastiques Utiliser le gomme et la mineFrotter avec du buvard

 

Exprimer un sentiment en dessinant son portrait

Parcours artistiques avec 2 classes de CE1 à l’école élémentaire du Mont-Blanc – Rillieux-la-Pape -  Janvier/février 2020

Après une première séance passée à l’étude du portrait et la réalisation d’un autoportrait au crayon sur papier blanc, je retrouve les enfants pour continuer notre projet autour du conte musical Pierre et le loup.
Nous lisons ensemble ce texte et pour chaque personnage qui entre en scène, nous tentons d’identifier le sentiment qui l’anime à ce moment précis de l’histoire.
J’attribue à chaque enfant un couple personnage/sentiment afin que chacun dessine de nouveau son autoportrait, en se souvenant bien-sur des conseils reçus lors de la séance précédente, mais en essayant surtout d’exprimer le sentiment qui lui a été attribué.

Personnages et sentiments Enfant qui réalise un fond gris

Cette fois-ci, une séance ne suffira pas pour finir les dessins. Même si certains sont déjà bien avancés, il faut du temps pour trouver comment traduire  le chagrin, la fierté, la méfiance, la détresse, la haine, la sérénité, la terreur, la peur, la bouderie, la malice, la joie, la colère, l’angoisse, la bienveillance et la surprise.

Voici toutefois où nous en sommes …

Emma Pierre fiertéYanis Loup Haine Elene-Chat-Peur Tatiana Pierre Bouderie Abrar Chasseur Joie Adrien Loup Sérénité Amanda Canard Terreur Béatrice Chasseurs Surprise Célia Grand père Bienveillance Chaïma Oiseau Peur Dania Oiseau Malice Ehnira Chat Peur Ilian Canard Joie Islem Oiseau Joie Joan Loup Terreur Kacim Canard Joie Léon Pierre Méfiance Lina Chasseur Fierté Maïssa Chasseur Fierté Mohamed Pierre Chagrin Naïla Chat Malice Ramzi Oiseau Méfiance Rayane Loup Détresse  Ritej Chat Malice Sara Grand père Angoise Stessy Pierre Joie Zakaryya Canard Peur Mohamed Grand-père Colère Rick-Grd-père-Peur

Ces portraits ne sont pas achevés.

Apprendre à dessiner son autoportrait

Voici le sixième et dernier projet réalisé dans le cadre des parcours artistiques de la ville de Rillieux-la-Pape en janvier/février 2020, avec les enfants de deux classes de CE1 à l’école élémentaire du Mont-Blanc.
Le projet s’intitule : « Cette musique qui me trotte dans la tête »

Les enfants ont eu la chance d’assister à une représentation du conte musical Pierre et le Loup à la Maison de la danse. Je me suis appuyée sur les personnages de ce conte pour travailler avec la classe sur le thème des sentiments et leur expression dans l’art du portrait.

Au cours de la première séance, les enfants ont dessiné leur autoportrait à la mine graphite. Cette étape m’a permis de leur donner de nombreux conseils : comment utiliser ce médium, par où commencer, quelles sont les proportions d’un visage, comment regarder son modèle pour le dessiner tel qu’on le voit …

Séance de dessin en classe Dessin à la mine graphite Apprendre à dessiner son portrait Dessiner la tête avant le visage

Voici le résultat de leur travail, à la fin d’une demi-journée passée ensembles. Ces dessin mesurent 25 cm x 32,5 cm.

Portarir en noir et blanc  Portrait au crayon noirAutoportrait d'une filletteDessin réalisé par un enfant Apprendre à dessiner un visage Dessiner son autoportrait Dessin d'une fillette de CE1 Dessin d'enfant à l'école Portrait d'un jeune garçon Auto portrait d'enfant par lui-même Dessin au crayon et à la gomme Portraits et sentiments Arts visuels à l'école élémentaire Arts plastiques à l'école Autoportrait d'enfant en noir et blanc Dessiner avec les enfants Dessin d'enfant à l'école Portrait d'un enfant triste Apprendre à dessiner son portrait Expression d'enfant Cours de dessin à l'école Portrait en noir et blanc Intervenante en milieu scolaire Dessin réalisé à l'école Portraits des enfants de la classe de CE1

Collages sur le thème du cirque

Collages sur le thème du cirqueProjet sur le thème du cirque réalisé avec les enfants de CP à l’école élémentaire Jacques Fert à Reyrieux – Janvier/février 2020

Avant de finir la réalisation des grandes bâches peintes qui serviront de décor de scène pour leur spectacle de fin d’année, les enfants réalisent d’abord des collages qui mettent en scène leurs dessins sur fond de papiers découpés et collés inspirés des décors de chapiteaux de cirque.

Classe de Bénédicte :

Découper et coller Oeuvre collective à l'école Collage avec de la colle à tapisser Les enfants réalisent des oeuvres collectives La technique du décopatch avec de la colle à tapisser Décor inspiré des chapiteaux de cirque Collages de papiers colorés Des parents sont venus nous aider

Numéro de cirque Numéro d'équilibre Les accrobates Pyramide humaine   Numéro extraordinaire Funambule et dressage d'animaux

Classe de Cécile :

Feuille tendue pour le collage La piste aux étoiles Arts visuels dans une classe de CP Les lumières du cirque Collage réalisé à plusieurs Découpage et collage de papiers rouges Un éléphant dans un cirque Colage sur le thème du cirque Coller des étoiles Dresser le pyramide Découper les dessins en laisant un liseré blanc Composition en rouge et blanc

Une pyramise dans un cirque Pyramide de jongleurs Pyramise humaine Pyramide avec des animaux Numéro d'équilibre avec des échelles Dessin et collage avec les enfants Ecuyère avec son cheval Jongler avec un lion dans un cerceau de feu Collage et encre de chine

Reste maintenant à finir de peindre les bâches en s’inspirant des collages.