Dernières étapes pour réaliser la fresque inspirée des estampes japonaises

Voici où nous en sommes après trois séances de travail avec les enfants de la maternelle de l’Horatoire à Caluire :
(Vous pouvez consulter l’article qui raconte les trois premières séances  en suivant ce lien : Grand collage collectif)

Paysage réalisé en collage à la maternelle

Je retrouve les enfants de petite section pour leur deuxième séance.
Un groupe d’enfants finalise le premier plan sur la gauche du panneau, un autre crée des rochers qui affleurent au niveau de l’eau avec un arbre, un autre déplace les petits arbres blancs pour les remonter sur le tableau et ainsi donner l’illusion qu’ils sont plus loin et enfin d’autres enfants découpent des fleurs avec des emporte-pièces pour décorer l’arbre du premier plan.

Fabrication d'une grande fresque en papiers collés

Découper des fleurs avec des emporte-pièces Découper des sapins et des petits ronds Emporte-pièces en forme d'étoile Travail collectif à la maternelle Découper des étoiles pour créer des fleurs Cerisier en fleurs L'arbre se couvre de fleurs

Pendant ce temps, je prend avec moi les enfants par petits groupes pour leur faire réaliser à chacun un tampon gravé dans de l’argile fraiche et enduit de de peinture acrylique rouge vif imitant les hanko (seaux) japonais. Les tampons sont découpés et collés sur deux nouveaux panneaux qui encadreront la fresque.

Gravure d'une plaque d'argile Inventer des signes japonais en gravant img_4707Petits signes gravés Couvrir l'argile de peinture rouge vif Etaler la peinture au rouleau Applique une feuille de papier ... ... et découvrir le résultat Tampon réalisé avec de l'argile fraiche Les hanku réalisé par les enfants de petite section Evolution de la fresque

Place aux enfants de moyenne section pour leur deuxième séance.
Eux aussi réalisent leur hanko par petits groupes pendant que les autres continuent de décorer l’arbre de fleurs découpées cette fois-ci dans du papier enduit de peinture rouge.

Graver l'argile avec un baton de glace Tracer des lignes et des points Lignes continues ou interrompues Passer le rouleau de peinture sur l'argile gravée Enduire l'argile de peinture rouge Atelier tampons à la maternelle

Décorer l'arbre de fleurs rouges Coller quelques tampons parmi les fleurs Admirer le travail de toute la classe L'arbre a pris des couleurs La fresque après 5 séances de travail avec les enfants

Pour la dernière séance consacrée à ce projet, je retrouve les enfants de grande section. Chacun invente à son tour un hanko pendant que le reste de la classe crée des éléments nouveaux tels que de nouveaux arbres fleuris, un pont, un superbe bateau, des carpes ou des maisons sur pilotis.

Fabriquer des tampons Découper et coller les tampons Une petite fille colle les hanku sur la fresque La fllette colle les derniers tampons

Détail de la fresque : les cerisiers blancs Les enfnats collent les derniers cerisiers blancs Production en nombre de fleurs découpées Découpage et collageCréer un pont en découpage Fabriquer un bateau en papiers découpés Coller les fagments de papier avec de la colle à tapisser Le bateau en papiers découpés

Et voici le résultat de 18 heures de travail avec 90 enfants de maternelle accompagnés de leurs trois maitresses et avec le soutien indispensable de parents venus nous aider.

Très grande fresque en découpage à la maternelle

N’hésitez pas à « cliquer » sur les images pour les agrandir …

Maternelle de l’Horatoire à Caluire – Février 2016

 

Les étapes pour réaliser la fresque inspirée des estampes japonaises

Dans un précédent article, j’ai mis en ligne la photo d’une fresque réalisée en papier déchirés. Voici les étapes de la réalisation de ce travail.
Trois classes ont participé à cette œuvre collective, une classe de petite section maternelle, une classe de moyenne section et une classe de grande section. Pour faciliter le travail en groupe, la fresque a été partagée en 9 panneaux (de 50cm de large et 1m50 de haut). Comme nous travaillons en classe entière donc avec 30 élèves, des parents sont venus nous aider afin d’encadrer les enfants par petits groupes.
Notre support est du papier Canson blanc. Lors du collage à la colle à tapisser, ce papier va se détremper et gondoler.  C’est pourquoi j’ai tendu chaque feuille sur une planche de médium en utilisant du kraft gommé ; c’est ce qui donne cette couleur marron sur le tour de chaque panneau. Lorsque les collages auront séché, les feuilles Canson seront décrochées du support en bois.

Lors de la première séance, les élèves de petite section  ont fabriqué leur propres papiers grisés en frottant des mines graphites sur des feuilles de papier posés sur des textures variées (fragments de papier peint texturé ou carrelage par exemple) qu’ils ont ensuite déchirées en petits fragments, triés par niveaux de gris et collés avec de la colle à tapisser.

Ils ont ainsi réalisé le ciel en ayant comme consigne de commencer par le plus foncé en haut pour finir par les morceaux les plus clairs au niveau du centre des panneaux … si possible …

Frottage d'une mine sur du papier Enfants de maternelle qui travaillent Frotter une mine sur du papier Frotter du buvard pour étaler le crayon Se mettre à l'aise pour travailler Textures au crayon à papier Grosse mine graphite Déchirer en fragments le papier gris Tri du papier et préparation de la colle Les enfants sont prêts à commencer le collage Collage des fragments de papier Collage à la colle à tapisser Travail collectif Collage collectif

Un ciel de papier gris Les enfants admirent leur travail

Au cours de la deuxième séance, j’ai travaillé avec les enfants de moyenne section. Ils sont intervenus sur le ciel en ajoutant des papiers gris clairs ou blancs pour l’éclaircir en partie basse. Bien sur, ils ont aussi réalisé leurs propres fragments de papiers grisés à la mine graphite.
Lorsque le ciel a été terminé, nous avons redressé les panneaux pour avoir une vue d’ensemble et partager les tâches entre les groupes d’enfants :
certains ont créé une montagne à l’horizon avec des papier gris moyen, d’autres ont créé un lac avec des fragments de  papier blancs collés à l’horizontal, enfin d’autres ont créé un premier plan représentant des rochers sombres.

Etaler de la mine sur du papier Prise d'empreinte sur du papier peint Empreinte de carrelage   Les enfants travaillent au solDéchirage du papier grisé Eclairecissement du ciel à l'horizon Travail collectif à la maternelle Créer une unité entre deux panneaux Groupes de travail à la maternelle Enfants qui collent contre le mur Travail sur une fresque collective Modeler le 1er plan en gris sombre Le lac limpide Projet collectif dans une classe de maternelle La fresque après deux séances de travail

La 3ème séance me permet de travailler avec les enfants de grande section : eux aussi ont eu le droit de fabriquer leurs propres papiers grisés et déchirés puis ils se sont chargé de traiter le premier plan avec la création  un arbres gigantesque. Certains enfants ont aussi réalisé des arbres plus petits qu’ils ont installés à l’arrière plan. Enfin un groupe à réalisé de toutes pièces un nouveau panneau sur la gauche de la fresque.

Petite fille qui colorie sa feuille en gris Les enfants travaillent par terre Frottage de la mine avec du buvard Créer du gris très sombre Atelier grisage de papier Un tronc d'arbre en papier déchiré Bandes déchirées de papier sombre Création de petits arbres clairs Oeuvre collective en collage Enfants de grande section maternelle qui travaillent Choisir des bandes de papier gris pour les branches La fresque au bout de trois séances de travail

Voici donc où nous en sommes après trois séances de travail :

Fresque en papiers grisé, déchirés et collés

N’hésitez pas à « cliquer » sur les photos pour les agrandir.

Maternelle de l’Horatoire – Février 2016

Les ateliers modelage de l’été

Ateliers de sculpture en bandes plâtrées à l’hôpital Femme Mère Enfant de Lyon – 3e et 4e étage – Juillet et septembre 2016

Atelier modelage à l'hôpital Mise en peinture de la figurine Peindre sa sculpture en plâtre

Statuette en plâtre Mise en couleur de la figurine en plâtre Danseuse africaine

Sylvie Sédillot, plasticienne Lyon

css.php